Protection Sociale
La protection sociale est un élément extrêmement important. Il est indispensable de s’occuper de cette question avant votre arrivée en Afrique du Sud. Si vous travaillez pour une société française et que vous avez un statut de détaché, vous resterez au régime général français de manière automatique et obligatoire. En revanche, si vous avez un statut d’expatrié, il faut envisager deux éventualités : rester sous le régime de la sécurité sociale française ou prendre une assurance santé sud-africaine.

 

La sécurité sociale française (CFE)

Il est tout à fait possible de rester sous le régime français de sécurité sociale. Pour ce faire, il suffit d’adhérer à la CFE (Caisse des Français de l’Etranger). Parfois votre entreprise française y souscrit pour vous. Sinon, inscrivez-vous individuellement dans les trois premiers mois de votre arrivée. La CFE est la sécurité sociale française destinée aux expatriés. Elle vous protègera de la même manière que la sécurité sociale française ordinaire.

Si vous adhérez à la CFE, il faudra prendre une mutuelle privée qui complètera les remboursements. Veillez à ce que votre complémentaire santé marche pour l’Afrique du Sud. Il existe différentes formules de complémentaires santé, en fonction de vos besoins. Les formules « complètes » prennent vos frais médicaux à 100%. Les formules « urgences », moins chères ne couvrent qu’en cas d’accident, de catastrophe naturelle ou de maladie grave.

Les complémentaires santé permettent d’avoir des garanties rapatriement en cas de besoin, mais surtout, en cas d’hospitalisation, permettent de ne pas avoir à avancer les frais.

 

Les Assurances santé sud-africaines

En tant qu’expatrié, il vous est possible d’opter pour une assurance sud-africaine (medical aid). De nombreuses offres et formules vous seront proposées pour vous couvrir selon vos besoins. Si vous travaillez pour une entreprise sud-africaine, sachez qu’elles n’ont pas obligation de couvrir leurs employés et vous devrez peut-être souscrire à titre privé. Si votre entreprise a un partenariat avec une assurance, vérifiez que la couverture médicale couvre bien les 4 points essentiels d’une protection sociale : assurance maladie, assurance décès/accident du travail, assurance rapatriement sanitaire et assurance chômage/retraite. Sinon, il faudra souscrire à titre privé pour être correctement assuré.

Selon le contrat choisi, la couverture sera plus ou moins importante, mais jamais totalement illimitée, en dehors des hospitalisations.

 

La retraite

Si vous restez au sein du système français,  vous toucherez la retraite du régime générale (CNAV) à condition d’avoir suffisamment côtisé. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site de la CNAV.

Des complémentaires retraites sont obligatoires : l’AGIRC pour les cadres et l’ARRCO pour les salariés.

Hors du système des retraites français, des compagnies sud-africaines comme Liberty Life, Old Mutual et Discovery, proposent des couvertures retraites intéressantes.